Bataille avec beaucoup de rebondissement cette après midi, les bretonniens étaient confrontés à une petite waagh orques. Les armées sont 1000 points.

pour les peaux vertes:

  • 120 -  2 Orc Warriors
  • 120 -  4 Goblins
  • 110 -  1 Trolls
  • 110 -  1 Boar Riders
  • 60 -  1 Wolf Riders
  • 150 -  1 Giant
  • 30 - 1 Squig Herd
  • 50 - 1 Pump Wagon
  • 95 -  1 Orc General
  • 160 -  2 Orc Hero

---------------------------------------------------------------- 1005 11/6

 

Pour les nobles bretonniens:

  • 110 - 2 Bowmen
  •   90 - 2 Men-at-arms
  •   60 - 2 Peasants
  • 180 - 2 Squires
  • 110 - 1 Knights
  • 120 - 1 Grail Knights
  •   80 - 1 Pegasus Knights
  • 125 - 1 General
  •   80 - 1 Hero
  •   45 - 1 Enchantress

---------------------------------------------------------------- 1000  3/2

 

Donc nous avons deux armées qui, comme vous pouvez le voir, ne sont pas optimisées. Le faible BP des bretonniens en fait une armée fragile et le manque de commandant des orques rend l'armée moins mobile.

Tour 1

photo 0

photo 1

photo 2

photo 3

Les bretonniens attaquent le bal mais peu d'ordres passent et l'armée reste très statique, les orques ont de leur côtés nettement plus de réussite et tout le monde avancent sauf le géant qui ne voulait en faire qu'à sa tête.

Tour 2

Le héros bretonniens arrive à prendre le village accompagné d'hommes d'armes, d'archers et de paysans, et des écuyers contourne le village. L'enchanterresse parvient à envoyer les pégases en reconnaissance sur la crête de la colline pour découvrir les troupes orques et gobelines guidaient par leur général. Elle les rejoint et incante sortilège de brouillard autour des trolls, ce qui va les paralyser un tour.  

photo 4

Le second tour orques est marqué par le second refus du géant à s'avancer dans la bataille, du coup les gobelins et les troupeaux de squigs restent stationner devant le village bretonnien sans oser s'avancer sans le soutien du géant. Le second héros envoi les chevaucheurs de loup titiller les pégases sur la colline (on a considéré que la cav lèg avait le droit de monter sur cette colline, et que les pégases pouvaient s' poser) et fort de leur succès ils arrivent à déloger les pégases de leur promontoire isolant l'enchateresse.

Tour 3

Les bretonniens n'ont toujours pas de chance avec les tests de commandement et l'armée rechigne à avancer, seul le héros qui tient le village avance ses troupes et place les écuyers de façon à semer le doute sur leur prochaine intentions.

photo 5

Les peaux vertes sont nettement plus enthousiaste à partir au combat et prennent la colline, le géant se rend compte qu'il faut faire un effort et consent à enfin bouger, booster par ce mouvement les squigs et les gobelins chargent avec succès les hommes d'armes qui défendaient l'entrée du village et les croquent littéralement. Le troupeau de sanglier réussi à charger les archers et les paysans sur un des flans du village et met en déroute les deux unités mais se rend vulnérable à la charge de la cavalerie bretonienne, son seul allié, le chariot à pompe qui veille derrière lui.  

Tour 4

Les photos d'ensemble sont plus rare mais à partir de ce moment là tout changea, la domination orque fut réduite très rapidement. Les écuyers chargent le géant et avec étonnement le mettent en fuite lui infligeant de sérieuses blessures. Les chevaliers bougent enfin et percute le troupeaux de sangliers une première fois avant de le détruire dans un second temps, le chariot à pompe à encore moins de chance car se sont les chevaliers du graal qui le détruisent instantanément. Les gobelins sur la colline subissent la charge des pégases et sont repoussaient, les pégases se replis à portée des flèches de leur régiment d'archers.    

photo 5(1)

Tour 5 et plus

Les écuyers bretonniens sont rejoint par le héros et mettent un terme à la vie du géant, ils poursuivent leur avance et arrivent à contourner les lignes ennemies et à passer derrière la brigade orques. Ces derniers pris en tenaille entre les chevaliers du graal et les écuyers sont succinctement massacré, les trolls de leurs coté essuie une charge combinée des archers et des pégases mais résistent à l'assaut et repoussent les assaillants. Les trolls chargent à leur tour et repoussent encore une fois les pégases sans leur infliger la moindre perte. Du côté du village bretonnien, les squigs et les gobelins réussissent à charger les chevaliers et les repoussent mais ne se risquent pas à poursuivre car directement sous la menace des chevaliers du graal. 

photo

photo 1(1)

photo 2(1)

photo 3(2)

photo 4(1)

photo 4(2)

A ce moment là, tour 7 des bretonniens, les pégases accompagné du général chargent le dernier socles de trolls, le détruise et remporte la victoire car le BP O&G est atteint.

Au final, super partie, on a fait des erreurs comme d'habitude mais on s'est bien amusés et c'est le principal.